NPI – Navigation, ports et intermodalité

News

Edito / Vive la rentrée !

Posté le dans avec 0 Commentaires

J’aime la rentrée.

Après la coupure des vacances, c’est un moment où l’on se laisse revenir sereinement, le soleil encore au cœur et de bonnes résolutions en tête. Une période constructive où, avant de plonger, la tête en avant, on conserve un peu de recul, le temps de structurer ses prochains mois d’activité. Une semaine où l’on prend plaisir à retrouver ses voisins et ses collaborateurs, à mettre un nez dans les livres d’école des enfants – et à savoir ces derniers à nouveau occupés dans leurs propres activités, après plusieurs semaines de vie réellement commune.

Cette année pourtant, ce moment béni n’a pas duré – s’il a même seulement existé ! Avec l’entrée en vigueur de la réforme scolaire et le raccourcissement des journées de leurs chères têtes blondes, les parents ont été mis à rude épreuve. Du côté des canaux aussi, la « reprise » du mois de septembre a, clairement rimé avec le mot « crise » et le spectre de « vacances » prolongées.

Il faut dire que l’été lui-même n’a pas été au beau fixe. Le 4 juillet, un incident intervenu au plan incliné d’Arzviller neutralisait le canal de la Marne-au-Rhin pour le reste de la saison. A l’heure actuelle, il n’est même pas certain que le trafic puisse reprendre l’année prochaine : les services de l’Etat ne se pressent pas pour réaliser leur enquête sur cet accident et sans enquête, pas de réouverture de l’ouvrage. Un mois plus tard, en pleine saison touristique et en plein démarrage de la nouvelle campagne céréalière, c’est l’Yonne qui devait être fermée à la navigation suite à l’effondrement partiel de l’écluse de Saint-Bond.

La rentrée de septembre n’a pas mis fin à cette loi des séries, au contraire. Rentrée poussive, puisqu’il était prévu qu’elle débute par… un chômage de quatre semaine sur la Haute-Seine. Ce dernier joue désormais les prolongations : la découverte, durant la dernière semaine (programmée) de travaux, de poussières d’amiante dans les portes de l’écluse du Coudray retarde en effet la fin des travaux d’au moins quatre semaines !

Canaux à petit gabarit de l’Est coupés, bassin de la Seine tronqué… Alors que le réseau navigable français montre désormais toute sa décrépitude, une augmentation des péages est pourtant à l’ordre du jour du prochain conseil d’administration de VNF. Une mauvaise coïncidence, que les artisans bateliers ont décidé de soulever en organisant leur « rentrée », début octobre, à Béthune.

N. S.

Taggé , , , , ,

Laisser un commentaire