NPI – Navigation, Ports et Intermodalité

Le mensuel du transport fluvial et de l’actualité portuaire en Europe

Rubriques

Alain Juppé soutient Seine-Nord

La précision était attendue par l’ensemble des acteurs de la voie d’eau : en visite à Marquion, le candidat Les Républicains à la primaire ouverte de la droite et du centre a affirmé son soutien au projet de canal à grand gabarit Seine-Nord Europe.

 

Alain Juppé, accueilli à Marquion par le maire de la ville, Jacques Petit.

Alain Juppé, accueilli à Marquion par le maire de la ville, Jacques Petit.

Le sujet ne sera pas au centre des débats de la primaire ; il n’aura fait l’objet que d’un tweet et d’un titre sur la page facebook du candidat Juppé. Néanmoins, les choses semblent désormais clarifiées, comme le rapportent nos confrères de la « Voix du Nord » : « Oui, je suis pour le Seine-Nord », a en effet déclaré A. Juppé devant un parterre d’élus locaux, avant d’ajouter « Vous pouvez compter sur moi, je suis un ardent défenseur du canal ».

La prise de position n’allait pas de soit, quand on sait que le bras droit d’A. Juppé dans le cadre de la course à la présidentielle, le maire du Havre Edouard Philippe, n’a jamais caché son opposition au projet, qu’il juge néfaste pour le port séquanien. Selon la « Voie du Nord », A. Juppé a assuré qu’il aurait une discussion avec le premier magistrat du Havre. Le canal à grand gabarit est en effet « un formidable levier de développement économique ». « Dès demain matin, je vais pouvoir parler avec lui de ces arguments. Le développement du port du Havre et le canal peuvent être complémentaires », a encore déclaré le maire de Bordeaux.

La Société de projet en charge de la réalisation du canal doit encore être constituée cette année. Attendue en 2017, la déclaration d’utilité publique complémentaire ouvrira quant à elle la possibilité d’engager les premiers travaux préparatoires. Mais à sept mois des élections présidentielles de 2017 cependant, le point de non retour n’a pas encore été franchi pour ce projet vieux de plusieurs décennies.

N. S.


 

 

Voir aussi :

Un site web et un projet de loi pour Seine-Nord

Seine-Nord, l’AFITF et la Cour des Comptes

Hauts-de-France : 302 Mio € pour Seine-Nord

La Wallonie prépare Seine-Nord

 
 

Laisser un commentaire